La forêt communale de Rougemont se compose de plusieurs massifs d'une superficie totale proche de 375 hectares. Elle bénéficie du régime forestier et est gérée durablement par l’Office Nationale des Forêts (ONF). L’achat de parcelles à des particuliers a permis de compenser les 38 hectares octroyés à la Ligne à Grande Vitesse (LGV). Notre forêt est majoritairement composée de feuillus (charmes, chênes, frênes et acacias). Réservoir de biodiversité, la forêt abrite de nombreuses espèces animales et végétales. Plusieurs allées cavalières la sillonnent, elle est également appréciée par bon nombre d'administrés, notamment pour la promenade, les activités sportives et la pratique de la chasse.
Pour autant, les arbres de notre forêt sont malades. En effet, suite aux épisodes climatiques chauds et secs de ces dernières années, comme dans toute notre région, la population des scolytes n’a fait qu’augmenter et attaque même des conifères sains. Les résineux en sont les premières victimes et sont en voie de disparition. La chalarose du frêne, quant à elle, est une maladie qui ne s'attaque qu’au Fraxinus (nom scientifique du frêne, dont une soixantaine d’espèces sont connues), elle est due à la présence d'un champignon pathogène. Les symptômes de la chalarose du frêne peuvent apparaître sur la base du tronc, l'écorce, les feuilles et les rameaux. Ce parasite attaque aussi bien les jeunes arbres que les spécimens plus matures. La présence de la maladie est de plus en plus conséquente, aucun traitement n'étant en mesure d'agir efficacement. Aujourd'hui, cette maladie inquiète et la recherche scientifique tente de trouver des solutions en travaillant notamment sur la génétique du frêne, le but étant de pouvoir créer une variété résistant à la chalarose.
La forêt a également un rôle économique important pour notre commune. Les garants des bois et le technicien forestier de l’ONF assurent la gestion de la forêt, notamment sa régénération, au travers des coupes et ventes de bois. Ils organisent également l’affouage qui participe à l’entretien de ce précieux patrimoine. La commune de Rougemont, comme la plupart des communes en région Bourgogne-Franche-Comté, a recours à l’affouage qui est une activité ancestrale. Pour rappel, l’affouage est la possibilité donnée par le Code Forestier, à un conseil municipal, de réserver une partie des bois de la forêt communale pour l’usage domestique des habitants. Cela permet ainsi que le bois de chauffage soit consommé localement. A noter, qu’un règlement d’affouage existe et qu’il convient à l’affouagiste de le respecter.
NB : Malheureusement, notre forêt rendue actuellement trop dangereuse par les risques de chute de branches, il a été pris la décision d’en interdire l’accès sur conseil du préfet. De nombreuses communes de la région ont également agi en ce sens, les étés chauds et secs que nous subissons depuis plusieurs années ont largement fragilisé nos bois.